Groupe Emirates : bénéfice en hausse de 77%

By novembre 09, 2017 430 0

Le Groupe Emirates annonce, ce jour, ses résultats semestriels 2017-18. Le Groupe affiche, au cours de la période, une croissance soutenue de son chiffre d’affaires ainsi qu'un rebond de sa rentabilité par rapport au premier semestre de l’exercice précédent, et ce en dépit d'une pression à la baisse persistante sur ses marges, d'une augmentation des prix du pétrole et autres défis liés au secteur de l’aviation et des voyages.

Le chiffre d’affaires du Groupe Emirates ressort à 49.4 milliards AED (13.5 milliards USD) pour les six premiers mois de l’exercice 2017-18, soit une progression de 6 % par rapport aux 46.5 milliards AED (12.7 milliards USD enregistrés) au cours de la même période de l’année précédente.

La rentabilité est repartie à la hausse après un plus bas au premier semestre 2016-17, permettant au Groupe de publier un résultat net de 2.3 milliards AED pour les six premiers mois 2017-18 (631 millions USD), en augmentation de 77 %. Cette bonne performance procède principalement d’une optimisation des capacités et de mesures d’amélioration de l’efficience, d’une croissance constante de l’activité et de taux de change plus favorables qu’au premier semestre de l’exercice précédent.

La trésorerie du Groupe au 30 septembre 2017 s’élevait à 18.9 milliards AED (5.2 milliards USD), contre 19,1 milliards AED (5,2 milliards USD) au 31 mars 2017.
Comme l’a indiqué Son Altesse le Cheikh Ahmed bin Saeed Al Maktoum, Président-Directeur général d’Emirates Airline et du Groupe : « Le mérite de ces résultats semestriels 2017-18 revient en grande partie au remarquable travail de nos équipes, qui ont œuvré sans relâche à améliorer notre performance commerciale et relever avec succès les défis auxquels nous étions confrontés, sans jamais compromettre notre qualité de service.

Nos marges restent soumises à une forte pression à la baisse imputable à l’intensification de la concurrence, à la hausse des prix du pétrole ainsi qu’aux difficultés économiques et incertitudes politiques qui persistent dans de nombreuses régions du monde. Le Groupe affiche néanmoins une croissance de son chiffre d’affaires comme de son bénéfice, preuve de la résilience de notre modèle économique et des facultés d’adaptation de nos collaborateurs.

Le recul du dollar américain face aux autres grandes devises a favorisé notre rentabilité. Nous commençons, en outre, à récolter les fruits de diverses initiatives mises en œuvre au sein du Groupe aux fins d’améliorer nos capacités et notre efficacité grâce à de nouvelles technologies et de nouveaux modes de travail. À l’avenir, nous resterons très attentifs à nos coûts tout en investissant pour développer nos activités et continuer d’apporter à nos clients des produits et services de tout premier ordre. »

Au cours des six derniers mois, l’effectif du Groupe a diminué de 3 % par rapport au 31 mars 2017, pour passer de 105 746 à 102 669salariés. Cette évolution relève, pour une large part, d’une érosion naturelle des effectifs, conjuguée à un ralentissement du rythme de recrutement, dans un contexte d’adoption de nouvelles technologies, de rationalisation des processus et de réaffectation des ressources au sein du Groupe.

Résultats de la compagnie aérienne Emirates
Emirates continue d’investir dans l’acquisition de gros-porteurs à la pointe de la technique, qui lui permettront d’améliorer son efficience globale tout en offrant la meilleur expérience client à ses passagers. Au cours des six premiers mois de 2017-18, Emirates a réceptionné dix appareils de cette catégorie (quatre Airbus A380 et 6 Boeing 777) et devrait en recevoir neuf autres avant la fin de l’exercice. La compagnie a également retiré de sa flotte cinq avions plus anciens, et quatre autres devraient cesser de voler d’ici au 31 mars 2018.

Emirates a lancé deux nouvelles liaisons au cours des six premiers mois de l’exercice, vers Zagreb (Croatie) et Phnom Penh (Cambodge). Au 30 septembre, le réseau mondial de la compagnie couvrait 156 destinations dans 84 pays et sa flotte comportait 265 appareils, avions-cargos inclus.

Emirates améliore sans cesse la performance de ses lignes en proposant à ses clients une couverture aérienne mondiale avec seulement une escale à Dubaï.

En juillet, la compagnie a annoncé la mise en place d’un partenariat avec flydubai, en vue d’exploiter les réseaux complémentaires des deux opérateurs pour proposer de nouvelles lignes aux clients et optimiser les opérations de l’aéroport international de Dubaï. Emirates a ajouté qu’elle prolongerait de cinq ans son partenariat réussi avec Qantas, parallèlement à un ajustement du réseau conjoint des deux compagnies, qui offrira aux passagers davantage de liaisons et de choix de vols à destination et au départ de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande.

La capacité globale de la compagnie au cours des six premiers mois de l’exercice a progressé de façon mesurée, de 2 %, à 30.8 milliards de tonnes-kilomètres offertes. Sa capacité mesurée en sièges-kilomètres offerts (SKO) s’est inscrite en hausse de 3 %, tandis que le trafic passagers mesuré en rendement par passager-kilomètre transporté (PKT) augmentait de 5%, avec un coefficient d’occupation moyen de 77%, supérieur aux 75,3 % de l’exercice précédent.

Emirates a transporté 29.2 millions de passagers entre le 1er avril et le 30 septembre 2017, soit 4 % de plus que la même période de l’exercice précédent. Les volumes de fret ont atteint 1.3 millions de tonnes, soit une hausse de 5 %, tandis que le rendement s’améliorait de 8%. Cette solide progression est à mettre au crédit des investissements récents d’Emirates SkyCargo dans les produits et services sur mesure que la division propose à des secteurs clés, mais aussi d’une reprise progressive de l’activité du marché mondial du fret aérien.

Au premier semestre de l’exercice 2017-18, le résultat net d’Emirates ressort à 1.7 milliards AED (452 millions USD), en progression de 111 % par rapport à l’exercice précédent. Le chiffre d’affaires d’Emirates, autres produits d’exploitation inclus, atteint 44.5 milliards AED (12.1 milliards USD), soit 6% de plus que les 41.9 milliards AED (11.4 milliards USD) enregistrés un an plus tôt. Ce résultat procède d’un meilleur remplissage des appareils, d’un déploiement des capacités strictement maîtrisé et de l’appréciation des monnaies nationales des principaux marchés de la compagnie par rapport au dollar américain.

Les charges d’exploitation d’Emirates ont augmenté de 4 %, pour une croissance globale des capacités de 2%. En moyenne, la facture de kérosène s’est alourdie de 14 % par rapport à la même période de l’exercice précédent, en raison pour une large part de l’augmentation des prix du pétrole (+ 11 % sur un an), mais aussi des volumes de carburant plus importants associés au développement de la flotte de la compagnie (+3%). Le carburant représente toujours le principal poste de dépenses d’Emirates puisqu’il est à l’origine de 26% des charges d’exploitation, contre 24% au cours des six premiers mois de l’exercice précédent.

dnata
dnata a enregistré une croissance continue de ses activités internationales, qui s’étendent aujourd’hui sur 84 pays. Au premier semestre 2017-18, les activités internationales de dnata représentaient plus de 67 % de son chiffre d’affaires total.

Le chiffre d’affaires de dnata, autres produits d’exploitation inclus, ressort à 6.3 milliards AED (1.7 milliards USD), en hausse de 7 % par rapport aux 5,9 milliards AED (1,6 milliard USD) de l’exercice précédent. Cette progression s’explique par une solide croissance interne, en particulier grâce aux activités aéroportuaires internationales, les acquisitions réalisées précédemment dans le fret et la manutention au sol apportant une contribution positive à ce premier semestre 2017-18.

Le bénéfice total de dnata affiche une croissance de 20 %, à 659 millions AED (180 millions USD). Cette évolution procède de la recherche permanente d’efficience au niveau de l’exploitation, des processus et des dépenses pour toutes ses activités, ainsi que du dynamisme de ses divisions d’activités aéroportuaires à l’international et aux Émirats Arabes Unis, avec la conquête de nouveaux clients et la prolongation de contrats existants.

Les activités aéroportuaires de dnata restent le premier moteur du chiffre d’affaires de la division, avec 3.4 milliards AED (922 millions USD), et affichent une hausse de 9% par rapport à la même période de l’exercice précédent. Pour l’ensemble de ses activités, le nombre d’appareils pris en charge par dnata a augmenté de 11 %, à 330317, et la division a manutentionné au premier semestre 1.5 millions de tonnes de marchandises (+25 %).

Cette évolution s’explique par les nouveaux contrats remportés sur l’ensemble du réseau, ainsi que par de nouvelles implantations, notamment à Rio de Janeiro et à Amsterdam (manutention au sol), ainsi que par le redressement général des volumes de fret à l’échelle mondiale. Au cours des six premiers mois de 2017-18, dnata a poursuivi le renforcement de sa présence internationale, avec l’acquisition d’AirLogistix USA, qui lui ouvre les portes du marché du fret aux États-Unis, et étendu son offre d’accueil marhaba à de nouveaux marchés en Australie et au Pakistan. Une base de maintenance supplémentaire a en outre été inaugurée à Singapour, tandis que de nouveaux équipements de prise en charge du fret sont entrés en service à Adélaïde.

La division d’organisation de voyages de dnata a enregistré un chiffre d’affaires de 1.5 milliards AED (420 millions USD), en hausse de 3 % par rapport à la même période de l’exercice précédent. Ses ventes nettes sous-jacentes sont restées stables, à 5.5 milliards AED (1.5 milliards USD).

Il s’agit d’une bonne performance dans un contexte de concurrence accrue et de conditions d’activité exigeantes. Parmi les investissements technologiques de dnata figuraient notamment le recours aux solutions du prestataire Avaya pour la mise en réseau de ses centres de contact internationaux ainsi qu’un nouveau système de réservation exclusif pour Emirates Holidays. Les activités de la division à destination des entreprises du Moyen-Orient comptent plusieurs nouveaux clients importants, tandis que son nouveau moteur de recherche de voyages Yalago a commencé ses opérations avec de tierces parties. L’Australie est devenue un nouveau marché pour les croisières et affiche d’ores et déjà des résultats très encourageants, avec une croissance continue de ce segment. La division d’organisation de voyages de dnata poursuit la mise en place d’une équipe dirigeante solide, avec la nomination de nouveaux responsables à des postes clés pour piloter l’activité et réaliser des synergies à partir d’un très vaste portefeuille de marques de voyages.

Les activités de restauration à bord de dnata ont contribué au chiffre d’affaires total à hauteur de 1.1 milliards AED (298 millions USD), en progression de 4 %. Le nombre de repas servis à bord a reculé de 7 %, à 31.8 millions, au premier semestre de l’exercice. L’amélioration des performances de la division en Australie, à Singapour, en Roumanie et en République tchèque a été minorée par la perte de contrats clés au Royaume-Uni et en Italie, principalement avec Alitalia et Monarch Airlines, qui a cessé ses activités.

Au cours des six premiers mois de l’exercice, la division de restauration de dnata a continué de remporter des contrats auprès de nouveaux clients et de consolider les relations avec sa clientèle existante. Elle a également ouvert une cuisine dernier-cri à Melbourne et investi dans l’extension de ses capacités à d’autres services en vol à forte valeur ajoutée, tels que la vente d’articles à bord.

Communiqué

Latest Tweets

AeroNews Ep 12 : La guerre des constructeurs aéronautiques ! https://t.co/fX0JQPWeEk
Aeronews Ep12 : La guerre des constructeurs aéronautiques ! https://t.co/OyXNDmmbkp
Le club AeRobotix INSAT a lancé officiellement, dans une conférence de presse qui a eu lieu le 25 novembre, la... https://t.co/B6grG13FSq
Follow AeroTunisie.com on Twitter

Post Gallery

Tunisair lance sa promotion Septembre 2017

Qatar Airways recrute à Tunis le 21 mai 2017

Aéroport de Tunis Carthage : Circulez, il n'y a plus rien à voir !

Aéroport de Monastir : des pilotes se plaignent de manquements à la sécurité

Classement des meilleures compagnies aériennes en 2017

Création de "Maghreb Airlines", une nouvelle compagnie aérienne tunisienne

Voyagez dans plus de 120 pays grâce à votre passeport tunisien!

Décès du pilote dans le crash d'un ULM de la Société Tunisienne des Travaux Aériens

Le directeur commercial de Congo Airways: nous avons pu décoller grâce à l'expertise de Nouvelair

© 2017 AeroTunisie All Rights Reserved.